banniere.gif (19173 octets)

(Reichenbach fil.) Lojacono

     Ophrys forestieri ex-lupercalis (complexe  fusca) est rarissime dans le département, une seule station est indiquée par B. Lemoine. Sa floraison est précoce, en mars avril, alors qu'Ophrys sulcata  fleurit en avril mai.
      Encore un changement de nom, direz-vous, la faute en est au Muséum National d'Histoire Naturelle qui recèle bien des trésors encore inconnus, cachés dans des herbiers non répertoriés.
Ophrys forestieri - Ophrys de Forestier Ophrys forestieri - Ophrys de Forestier Ophrys forestieri - Ophrys de Forestier
5 avril 1999 - Lavaurette - 82

     En 2000, puis pendant quelques années, ont été vus en une seule station du Tarn-et-Garonne, dans les environs de Lavaurette, 2 pieds d’un Ophrys du complexe fusca.

     Il s’agissait de plantes précoces, fleurissant début avril, sur biotope xérique, et à grandes fleurs (longueur de labelle d’environ 14 mm).

     Ces plantes, se différenciant très nettement d’Ophrys sulcata (plante nettement plus tardive,     à fleurs plus petites au labelle nettement divisé par un sillon longitudinal, et recherchant souvent les biotopes plus frais) avaient initialement été déterminées comme Ophrys lupercalis, plante présente dans les zones méditerranéennes et para-méditerrranéennes et possédant les même caractéristiques de précocité et de taille de fleurs.

     Toutefois, un article récent de DEVILLERS et DEVILLERS-TERSCHUREN (revue LES NATURALISTES BELGES, n° spécial Orchidées d’Europe, volume 87 (Orchid. 19), hors-série 2006, pages 36 à 62), rattache en fait la plante présentée sur notre site à Ophrys forestieri.

     Celle-ci était jusque-là une plante mal connue, décrite en 1855 ; l’une des raisons de cette méconnaissance était le fait que l’on  ne savait pas exactement où elle avait été récoltée.

      Il semblait toutefois que les plantes utilisées pour la description initiale provenaient du sud-est de la France et un néotype avait été créé par DELFORGE en 1999.

     L’on considérait jusqu’en 2006 qu’Ophrys forestieri était une plante du complexe fusca à petites fleurs au labelle à bordure jaune présente  dans le Sud-Est.

     Il s’est en fait avéré, à la suite de la découverte de feuilles d’herbier du Muséum National  de Paris, que les plantes utilisées pour la description princeps provenaient en fait des environs de l’Abbaye d’Escaladieu, située dans le nord du département des Hautes-Pyrénées.

     Dans ces conditions, des recherches ont été effectuées en 2006 dans les environs de cette Abbaye et dans les zones voisines du nord du département du Gers et ont abouti à la découverte de plantes du complexe fusca qui, d’après DEVILLERS et DEVILLERS-TERSCHUREN correspondent à celles de la description initiale d’Ophrys forestieri.

     Cette espèce se différencie notamment d’Ophrys lupercalis par une base de labelle plus étroite et une macule plus richement colorée, Ophrys lupercalis ayant une macule de couleur assez terne.  Ces caractéristiques sont effectivement présentes sur les plantes trouvées à Lavaurette.

     Au passage, il faut signaler que les plantes du sud-est de la France ont donc dû être renommées et que leur dénomination actuelle (peut-être jusqu’au prochain changement…) est  Ophrys delforgei J. DEVILLERS-TERSCHUREN & P. DEVILLERS.  
                                                              
                                                                                         Bernard LEMOINE

 

 

Dernière mise à jour le 01 mars 2013

Page d'accueil - Orchidées - Papillons - Flore remarquable